Génération immédiateté !

#now, #jaipasletime, #tkt,…

🗨️ Les nouvelles générations nées à l’ère des technologies récentes et avancées, de l’instantané et de l’immédiateté, ont une relation au temps assez passionnelle qui laisse peu de place à la frustration. C’était toujours pour hier ! Et il faudrait se plier à leur quatre volontés. Difficile de composer avec leur humeur aussi labile que leurs idées. Ils sont tellement déconcertants tant ils sont loin des préoccupations rationnelles. Leur univers gravite autour des écrans tactiles.

💬 Quant à l’illimité, l’offre est telle que nos jeunes n’ont pas de mesure et font dans la démesure. N’acceptant pas d’être limité en connexion et dans le flot des échanges. La rareté n’existant quasiment pas. La valeur est dépréciée. Sans être nostalgique de nos premiers portables qui ne pouvaient contenir que dix messages écrit au maximum, on est d’accord qu’écrire un message était un acte réfléchi. Nous recevions un ou deux messages par semaine, cinq pour les plus populaires, les réponses avaient un vrai sens car il ne fallait pas prendre de risque de ne pas être compris du premier coup, obligeant un deuxième message qui allait se défalquer des trente messages mensuels octroyés et pas de rallonge possible. Envoyé un simple « OK » impensable à cette époque ! Et pourtant la plupart d’entre nous étions majeurs.

🗯️ Nos cadets, eux, n’ont pas le time ! Pas le temps pour les parents encore moins pour nos anciens. C’est la génération fraternité virtuelle. Il n’y en a que pour les amis. Oui c’est difficile de rester connectés aux 1.200 amis, contacts, abonnés, followers,… à chacun son dialecte.

A la question pourquoi tu as besoin d’être suivi ? Evidemment il ne s’agit pas de psychothérapie, enfin des fois je me demande. L’éternel « Tu comprends rien…! » Et pourtant j’aimerais.

💭 Et quand nous avons le malheur de leur dire « Mais tu sais internet peut être dangereux. Tu pourrais tomber sur un prédateur … » et que pour toute réponse « Que des lol… » tout cela les yeux rivés sur son écrans, les nouveaux doudous. C’est clair un nouveau dialecte a vu le jour et j’ai pas de dico. En plus obligé de me fier à leur définitions hasardeuses.

Que peut-on faire ? Se taire et laisser faire ou réagir ? Plutôt agir avec stratégie et méthode. La vidéo ci-dessous nous invite à réfléchir et prendre de la hauteur et de la distance.

🌟 Il est important de souligner l’impact que peuvent avoir les informations que nous divulguons sur nous-même.

Apprendre à filtrer sa parole afin de ne pas être victime d’un scandale sur le net. Etre exposé ou jeté à la vindicte publique pourrait avoir des conséquences dramatiques.

Passer du temps ensemble au sein du cercle familiale. Multiplier échanges, débats, afin de connaitre les opinions, le point de vue de nos enfants. Ces interactions leur permettront de se forger une opinion, d’aiguiser leur sens critique, d’affiner leur jugement, d’élargir leurs perceptions et leur redonner le goût des échanges réels.

Et aussi, un travail sur la reconnaissance et le pouvoir de la gratitude. Dont les effets positifs sont visibles tant sur le plan social, psychologique que physique, afin de faire grandir en eux leur humanité et développer des compétences en intelligence émotionnelle et relationnelle.

TedX

Prends soin de toi et de tes loulous.

Merci de me lire,

Mahany


Mahany

Je suis passionnée de lecture, je rêve d'écrire de façon assidue. Je m'intéresse aux voyages et à la nature. J'aime aussi le cinéma et les sorties culturelles. Je suis à la recherche constante d'amélioration de ma personne, de savoirs, et j'aime partager mes bons plans. As-tu lu mon recueil qui est disponible sur Amazon ? https://maplumesenmele.com/eveille-toi/ Si oui un commentaire me ferait super plaisir. Et partage si tu as kiffé ! Au plaisir de te lire. Mahany

2 commentaires

Lezianam · 19 janvier 2021 à 11 h 15 min

Que de jolies choses quel talent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *