La bouche garde le silence pour écouter parler le cœur.

Alfred MUSSET

La bonne intention aussi louable soit-elle reste invisible pour l’autre. Ce dernier ne voit que les actes. Si je ne pose aucun acte, mon alter ego n’a aucune preuve, aucun témoignage. Et souvent l’inaction témoigne un manque d’intérêt et peut générer des conflits.

Au-delà de l’intention il existe aussi l’impossibilité d’exprimer des sentiments positifs. Se contentant de réactions neutres, insupportable pour celui en face qui lui n’a aucune difficulté à s’épancher, à dire combien nous lui manquons et combien il peut tenir à nous. C’est juste une torture pour celui qui ne peut pas en dire autant ou tout juste formuler un « moi aussi » du bout des lèvres. S’il pouvait voir son intérieur il saurait combien il est aimé et compte pour ce partenaire, cet ami « muet » en émotion qui ne parle pas ou pire juste pour dire ce qui ne va pas.

Peut-on parler de pudeur émotionnelle ? La pudeur est la retenue qui empêche de dire, de faire ou de se comporter de telle ou telle manière. Une réserve qui protège une certaine forme d’intimité. En effectuant des recherches je tombe sur des articles qui parle de la pudeur émotive des hommes. Horreur et stupeur, les femmes ne seraient-elles pas concernées ? Ou moins… ? Que dire des mamans qui ne pensent pas comme leurs copines mamans poules en Or hyper-vigilantes, hyper-protectrices, hyper-aimantes, et hyper-démonstratives ? Se sentant juste mère imparfaite voire indigne parce que l’on pense que l’on en fait déjà assez même si on pourrait mieux faire, la marge de progression existant toujours.

Lorsque l’on ne peut parler, nous pouvons écrire, l’entourage fini par comprendre, accepter et accueillir. Cela demande une dose d’énergie au « pudique émotionnelle » de se livrer alors qu’il a juste envie de fuir. Laissez-lui du temps et de l’espace, revenez à la charge avec tact et planifier ensemble des moments de partages où il pourra s’épancher avec toute la retenue qui le caractérise.

On ne voit bien qu’avec le cœur l’essentiel est invisible pour les yeux.

Antoine de SAINT-EXUPERY

Côtoyez-vous des « pudiques émotionnel(le)s » ?

Bonne Lecture

Mahany

Catégories : Mes écrits

Mahany

Je suis passionnée de lecture, je rêve d'écrire de façon assidue. Je m'intéresse aux voyages et à la nature. J'aime aussi le cinéma et les sorties culturelles. Je suis à la recherche constante d'amélioration de ma personne, de savoirs, et j'aime partager mes bons plans. Au plaisir de vous lire. Mahany

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *